Série Indochine – Episode 4

Dans cette lettre, Henri l’écrit dans la salle à manger du Donaï. Voici à quoi pouvait ressembler cette salle à manger :

Quant à la ville de « choqan » et à la famille LEVER, mes enquêtes sont restées vaines pour le moment. Je n’ai pas réussi à localiser la ville car la transcription faite par Henri en lettre latine ne semble pas être exacte. Pour la famille LEVER, j’ai repéré deux soeurs LEVEE née à cette époque à Hanoï… Mais je n’ai pu faire aucun lien véritablement pertinent. Tant pis, je trouverai cela plus tard.

Pour le reste…

Celle qu’Henri nomme « petite mère » est la deuxième femme de son futur beau-père. Voici pourquoi Maxime Bonneville s’est remarié :

La maman de Renée BONNEVILLE est décédée en 1909 à l’âge de 30 ans, soit de la rage suite à une morsure de singe soit d’une otite mal soignée. Je sais que les deux raisons n’ont rien à voir entre elles mais ce sont les deux versions qui circulent de mémoire d’homme dans la famille. En 1910, l’année d’après, Maxime BONNEVILLE se maria avec « Petite mère » : Elmire DE BERRY. Elle s’est occupée de Rénée la maman de Bonne-Maman, d’Yvonne et de Max comme une vraie mère, d’où son surnom.

Maxime Bonneville et sa deuxième femme Elmire De Berry

Le couple eut ensemble un petit garçon : Félix BONNEVILLE, l’oncle de Bonne-Maman du coup.

Voici un extrait dans lequel Bonne-Maman parle de Félix, de son autre oncle Max ainsi que d’Elmire De Berry, sa grand-mère (qui n’était pas vraiment sa grand-mère donc). Bonne-Maman l’a bien connue puisqu’elle est décédée en 1967. Voici l’audio :

https://podcasts.audiomeans.fr/la-famille-dans-le-retro-4af749e2f8c6/audio-bm-felix-et-max-bonneville-e4ab07e0

Félix Bonneville, le demi-frère de Renée Bonneville

Je suis en correspondance avec le fils de Félix : Joël BONNEVILLE. Celui-ci a écrit un livre de plusieurs centaines de pages sur la famille BONNEVILLE en décrivant précisément la vie de chacun des membres à partir de l’installation aux Antilles jusqu’à la fin de l’époque coloniale en Indochine. Je tiens à la disposition de chacun ce livre qui est fort intéressant.

Amazon.fr - Itinéraire d'une errance. Du Vermandois à l'Indochine, via la  Guadeloupe et la Martinique : l'épopée coloniale retrouvée d'une famille de  Brancourt-le-Grand, petit village picard. - Joël Bonneville-Griffon - Livres
Le livre sur la famille BONNEVILLE écrit par Joël Bonneville, le fils de Félix.

Voici maintenant la lettre n°4 : https://audmns.com/VwdPbCw

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s